Connect with us

Travaux

Quelle est la puissance électrique suffisante pour alimenter son logement avec des ressources solaires ?

Avatar

Published

on

puissance électrique

Les foyers ont la possibilité d’atteindre l’autonomie en électricité grâce aux énergies renouvelables. En effet, les kits solaires permettent de produire soi-même son courant. Ce sont des solutions simples qui peuvent être installées en quelques minutes. Chaque maison détermine le pack à acheter en fonction de ses besoins énergétiques. Quelle est la puissance électrique suffisante pour alimenter son logement avec des ressources solaires ? Voici des éléments de réponse.

 

Combien produire pour alimenter sa maison ?

Les besoins en électricité d’un logement varient en fonction de ses caractéristiques. Le nombre d’habitants, la quantité d’appareils et les habitudes d’utilisation influent aussi sur la consommation électrique. Dans certains cas, un  kit panneau solaire peut suffire pour un seul utilisateur. Tandis que d’autres familles ont besoin d’installer des extensions pour disposer d’assez de courant. Des études montrent que chaque maison nécessite en moyenne 400 kWh par mois. Cela représente environ 4 800 kWh tous les ans.

Mais cette consommation peut baisser à 2 kWh par jour en dehors du chauffage. Par ailleurs, avec un rayonnement solaire suffisant, un kit peut produire 300 watts. De ce fait, avec 7 kits, un ménage peut alimenter tout son logement avec des ressources solaires. La puissance produite en 1 an atteint alors 110 kWh l’année. En guise d’illustration, 5 ampoules LED consomment à peu près 75 kWh par an. En revanche, un réfrigérateur utilise plus de 130 kWh chaque année. Ces kits peuvent être installés sur un mur et un sol. Il suffit donc d’avoir assez de surface plane pour devenir autosuffisant avec de l’énergie solaire.

 

Bien évaluer sa consommation pour estimer sa production

Pour produire suffisamment d’électricité verte pour son logement, il faut au préalable évaluer sa consommation. Le total obtenu sert de référence pour déterminer le nombre de kits à installer pour une autosuffisance. Par exemple, un studio avec seulement 3 ampoules, un box internet et une chaîne hi-fi,consomme environ 150 kWh par an. Cela correspond à la production d’un kit (d’une capacité de 300 watts) sur 500 jours.

Avec 2 kits, le résident de ce studio dispose d’un excédent d’à peu près 60 kWh par année. De plus, il n’a besoin que de 1 m2 pour installer ses panneaux, chaque mètre carré produisant 600 watts par jour. Donc une maison avec des besoins 20 fois plus importants ne nécessite que 20 m2 de surface plate. Évidemment, il faut prévoir des espacements afin que les techniciens puissent entretenir les équipements. Ces estimations sont faites pour des conditions d’ensoleillement optimales. L’endroit où est placé le kit détermine son rendement.

 

Comprendre les spécificités de la production d’énergie solaire

Produire de l’énergie avec des ressources solaires offre différentes possibilités. Par exemple, les utilisateurs peuvent :

  • Compléter une production insuffisante avec l’offre d’un fournisseur d’électricité ;
  • Vendre leur excédent de production à un fournisseur d’électricité ;
  • Vendre la totalité de leur production à un fournisseur d’électricité.

L’électricité solaire générée peut ainsi être utilisée par les voisins et contribuer à la promotion de l’énergie verte. Par ailleurs, dans certains cas, l’habitation n’a pas une configuration adaptée. De ce fait, l’utilisateur peut trouver un cadre d’accueil à travers un logement à proximité. Le plus important est d’évaluer le coût d’un tel investissement afin d’opter pour la meilleure solution. L’autoconsommation permet d’ailleurs d’amortir une partie de ces dépenses avec la vente du surplus. De toute façon, le rendement financier de ce choix de consommation est évalué sur le moyen terme.

La facture d’électricité permet de connaître la puissance électrique suffisante pour alimenter son logement avec des ressources solaires. C’est une bonne référence pour bien déterminer le nombre de kits solaires nécessaires pour une autosuffisance. En outre, les utilisateurs peuvent réduire leur consommation en adoptant des gestes appropriés.

Continue Reading

Maison

Les différents types de tuyaux : quel matériau choisir pour votre plomberie?

Avatar

Published

on

By

Tuyau plomberie

La plomberie est un élément essentiel de toute construction, qu’il s’agisse d’une maison, d’un immeuble ou d’un local commercial. Lors de la conception ou de la rénovation d’un système de plomberie, le choix du matériau des tuyaux est une décision cruciale. En effet, différents matériaux sont disponibles sur le marché, chacun ayant ses propres caractéristiques, avantages et inconvénients. Dans cet article, nous passerons en revue les différents types de tuyaux utilisés en plomberie et discuterons des facteurs à prendre en compte pour choisir le matériau le mieux adapté à vos besoins.

Tuyaux en cuivre

Les tuyaux en cuivre sont parmi les plus traditionnels et les plus couramment utilisés en plomberie. Ils sont appréciés pour leur durabilité, leur résistance à la corrosion et leur capacité à supporter des températures élevées. De plus, le cuivre est un matériau recyclable, ce qui en fait un choix respectueux de l’environnement. Cependant, les tuyaux en cuivre peuvent être coûteux et nécessitent des compétences spécifiques pour l’installation.

Tuyaux en PVC

Le chlorure de polyvinyle (PVC) est un matériau plastique largement utilisé dans les systèmes de plomberie résidentiels et commerciaux. Les tuyaux en PVC sont légers, peu coûteux et faciles à installer. Ils résistent également à la corrosion et aux produits chimiques, ce qui en fait un choix populaire pour les applications d’eau potable et d’évacuation des eaux usées. Cependant, les tuyaux en PVC peuvent se déformer sous l’effet de la chaleur et sont moins adaptés aux applications nécessitant une résistance à des températures élevées.

Tuyaux en PEX

Le polyéthylène réticulé (PEX) est un matériau plastique flexible et résistant utilisé dans les systèmes de plomberie depuis les années 1970. Les tuyaux en PEX sont faciles à installer grâce à leur flexibilité et à leur capacité à se plier autour des obstacles sans raccords supplémentaires. De plus, le PEX est résistant à la corrosion et aux dépôts minéraux, et il conserve mieux la chaleur que le cuivre, ce qui en fait un choix idéal pour les systèmes de chauffage par le sol. Cependant, le PEX peut être sensible aux rayons UV et aux dommages causés par le gel s’il n’est pas correctement isolé.

Tuyaux en acier galvanisé

Les tuyaux en acier galvanisé sont recouverts d’une couche de zinc pour les protéger de la corrosion. Ils sont souvent utilisés dans les applications industrielles et commerciales, ainsi que dans les systèmes d’arrosage extérieurs. Les tuyaux en acier galvanisé sont robustes et peuvent supporter des pressions élevées, mais leur poids et leur coût élevé les rendent moins attrayants pour un usage résidentiel. De plus, la couche de zinc peut se corroder avec le temps, ce qui réduit la durée de vie des tuyaux.

 

Tuyaux en fonte ductile

Les tuyaux en fonte ductile sont extrêmement solides et durables, ce qui en fait un choix privilégié pour les applications nécessitant une résistance aux charges lourdes et aux pressions élevées, telles que les conduites d’eau principales et les égouts. Bien que plus coûteux que d’autres options, les tuyaux en fonte ductile ont une durée de vie exceptionnellement longue et nécessitent peu d’entretien.

Le choix du matériau des tuyaux pour votre système de plomberie dépendra de divers facteurs, notamment le budget, les besoins spécifiques de votre projet et les réglementations locales en matière de construction. Il est conseillé de consulter un professionnel de la plomberie pour obtenir des conseils personnalisés et assurer une installation sûre et efficace. En pesant les avantages et les inconvénients de chaque option, vous pourrez choisir le matériau qui convient le mieux à vos besoins en matière de plomberie.

 

Continue Reading

Travaux

Comment estimer le prix d’une peinture chinoise ?

Avatar

Published

on

By

Le marché de l’art asiatique est aussi l’un des marchés les plus actifs et les plus rentables. Les peintures provenant de Chine sont les plus demandées en ce moment par des collectionneurs et amateurs d’art européens. Mais outre la vente, il existe d’autres raisons qui incitent les propriétaires d’une œuvre chinoise à recourir à une estimation.

Les principaux critères pour expertiser une peinture chinoise

Une peinture chinoise doit avant tout être authentifiée avant de penser à faire quoi que ce soit d’autre. Certaines œuvres sont sans signature et sceaux effectivement et on ne peut que compter sur le style et la réalisation technique. La provenance est toutefois un critère très important étant donné qu’elle renferme l’histoire de possession de l’œuvre. Les tableaux chinois avec une provenance documentée sont plus faciles à authentifier que ceux qui ne le sont pas. De son côté, la dimension d’une peinture provenant de Chine influence considérablement sa valeur. Plus celle-ci est grande, plus elle aura de la valeur aux yeux des collectionneurs.

Et pour obtenir un prix optimal, il est indispensable de bien évaluer l’état de conservation d’une peinture asiatique. Il va sans dire que les dommages ou les tentatives de restauration affectent négativement sa valeur. La cote de l’artiste est un soutien sans pareil pour aligner l’estimation du prix de vente aux exigences du marché de l’art. Mais cela concerne surtout les artistes très connus comme Chu Teh Chun et non pour des peintres inconnus. L’estimation d’un objet d’art créé par de tels artistes sera alors plus difficile que prévu. Il faudra encore analyser davantage le support et l’encre, faire des recherches historiques ou encore comparer avec des œuvres similaires.

Les différentes raisons de faire expertiser son œuvre chinoise

Une personne qui tombe par hasard sur une peinture chinoise dans son grenier peut être motivée par la simple curiosité de connaître sa valeur. Mais le plus souvent, les propriétaires veulent vendre une œuvre lorsqu’ils sollicitent l’expertise d’un spécialiste en art asiatique. Ils souhaitent tirer le meilleur prix pour une éventuelle plus-value sur le marché de l’art. Un expert peut notamment s’occuper de la mise aux enchères, après l’estimation même s’il donne des conseils de vente. Plusieurs moyens sont possibles à l’instar de la vente au gré à gré ou la vente par déposition. Sinon, on peut aussi faire estimer une œuvre chinoise dans le cadre d’un partage familial.

L’objectif dans ce cas est de ne pas laisser un de ses enfants ou de ses proches lorsqu’une personne veut léguer tout son patrimoine. On retrouve des spécialistes comme le commissaire-priseur qui peut tout à fait répondre à ce genre de besoin. Les collectionneurs doivent aussi, pour leur propre bien, faire estimer leurs œuvres d’art en provenance de Chine. C’est nécessaire pour l’assurance en cas de vol de leurs peintures. Bien entendu, les acheteurs ont la possibilité de recourir à un spécialiste d’œuvres arctiques pour connaître le prix juste d’un tableau. Cela leur permet de ne pas se faire arnaquer et d’acquérir ce dernier au juste prix.

Continue Reading

Travaux

Enlèvement d’une cuve à fioul : pourquoi faire appel à un professionnel ?

Avatar

Published

on

By

Enlevement_cuve_fioul

L’enlèvement d’une cuve à fioul est une tâche sérieuse et réglementée, et il est essentiel de la prendre au sérieux pour éviter des problèmes environnementaux et légaux. Une planification soignée et le respect des réglementations sont essentiels pour mener à bien cette opération de manière responsable, il est donc fortement recommandé de recourir à un professionnel.

Complexité de l’enlèvement d’une cuve à fioul

L’enlèvement d’une cuve à fioul est une tâche complexe qui nécessite une planification minutieuse et le respect de réglementations spécifiques. Avant de commencer l’enlèvement de la cuve, une évaluation initiale est nécessaire pour déterminer l’état de la cuve, son emplacement et son contenu résiduel. Cette étape permet de planifier l’enlèvement en toute sécurité. La cuve doit ensuite être vidangée de tout son contenu résiduel, y compris le fioul. Il faut ensuite procéder à un nettoyage de l’intérieur par des produits spécifiques. Cela peut être complexe, en particulier si la cuve est enterrée et difficile d’accès. La principale complexité réside dans la prévention des fuites de fioul ou de contaminants dans le sol.

Cela nécessite des mesures de protection spéciales, notamment l’installation de barrières et de systèmes de confinement. Si la cuve présente des signes de fuites ou de contamination du sol, une dépollution appropriée est nécessaire. C’est un processus coûteux et complexe, impliquant l’élimination des sols contaminés. Pour les cuves enterrées, l’enlèvement nécessite une excavation soignée. Cela peut être compliqué en raison de l’accès limité, de la présence d’autres infrastructures souterraines et des risques d’explosion ou de suffocation. Une fois la cuve enlevée, elle doit être transportée vers une installation d’élimination autorisée. Le transport de cuves contenant des résidus de fioul est aussi soumis à des réglementations strictes.

L’importance de faire appel à un professionnel pour l’enlèvement d’une cuve à fioul

Faire appel à une entreprise professionnelle d’enlèvement de cuve à Fioul en île de France est vivement recommandé pour plusieurs raisons importantes. Les professionnels peuvent effectuer des diagnostics précis pour évaluer l’état de la cuve, la quantité de fioul résiduel, les risques de fuite et la contamination potentielle. Cela garantit un plan d’enlèvement adapté pour dégazer le récipient. Ils sont également familiers avec les réglementations locales, nationales et environnementales qui régissent ce processus. Ils garantissent donc la conformité à toutes les lois en vigueur, notamment celles liées à la protection de l’environnement, à la sécurité et à l’élimination des déchets.

L’enlèvement d’une cuve à fioul peut être dangereux en raison des risques liés aux fuites de fioul, aux gaz inflammables et aux procédures d’excavation. Les professionnels sont formés pour vérifier la toxicité de l’air à l’intérieur. Ils disposent en outre des machines de levage, des pompes à vide, des équipements de protection individuelle et d’autres outils spécifiques. Enfin, la gestion inadéquate de l’enlèvement d’une cuve à fioul entraîne des risques environnementaux graves, tels que la contamination des eaux souterraines. Les professionnels sont formés pour minimiser ces risques, en utilisant des méthodes de confinement, de la neutralisation et de prévention appropriées.

Besoin d’autre article à visiter ? N’hésiter pas de suivre ce lien.

Continue Reading

Copyright © 2022